AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Villages
 :: Le Village des Aigles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Travail en bonne compagnie [Lyam Vesper - Selene Blue]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Selene Blue
Beauté froide et muscléeBeauté froide et musclée
XP & RANG : 80 - Apprenti
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Florence Rainsworth
Louve solitaire
Appréciation : -3
Parchemins usagés : 50
Présence : Présent.e
Avatar : Lacie Baskerville
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Avr - 21:46
Travail en bonne compagnieLauryn
Blue
Selene
Vesper
Lyam
Selene ne put s’empêcher de sourire quand Lyam lui fit signe en plaisantant que sa possible addiction au sucre était un secret top défense. Il avait la fâcheuse habitude de se comporter comme un enfant dès qu’il ne s’agissait plus d’être sérieux. C’est donc comme un enfant qu’il ouvrit tous ses paquets de gâteaux pour en prendre un de chaque, comme s’il était incapable de se restreindre à un seul type de gâteau. Elle ne fit cependant aucun commentaire.

Sa réplique arracha un sourire au garçon, qu’il perdit cependant par la suite quand elle se brûla la gorge. Comme rien n’échappait jamais à Lyam, elle n’en fut pas surprise, mais s’étonna de remarquer que son regard semblait s’être perdu. A quoi songeait-il ? Sans comprendre pourquoi, la lueur qu’elle percevait dans ses yeux ne lui plaisait pas. Peut-être était-ce parce qu’il lui arrivait aussi de regarder dans le vague lorsque des souvenirs douloureux étaient ravivés par une quelconque raison. Lyam avait-il expérimenté un évènement traumatisant lié à une brûlure ? C’était possible. Cependant, ce pouvait bien également être autre chose. Il remua la tête, semblant chasser ses pensées, et le léger malaise de Selene disparut.

Il la taquina d’un ton léger sur sa brûlure, bien qu’elle n’y pensât même plus. Elle sourit et répondit :

- C’est ce que ferait un véritable gentleman, Mylord…

Elle soupira en riant légèrement à la réponse de Lyam, qui n’était jamais en reste dans la réplique.

- Je suis choquée de ces propos ! s’exclama-elle en mimant une indignation exagérément bourgeoise, bien qu’elle répondit à son clin d’œil.

- Je suis au Maid Coffee ce qu’un loup est à la bergerie, mieux vaut ne jamais tenter, répondit-elle ensuite avec un léger sourire.

Cependant, elle fut ensuite très intéressée lorsque Lyam évoqua Lauryn. Elle avait rencontré la jeune femme, qui était nouvelle, quelques mois auparavant. Leur première entrevue avait débuté à la bibliothèque, et elles avaient beaucoup conversé depuis. Le contact était immédiatement passé, et Selene considérait Lauryn comme une amie de confiance. Cette dernière avait même réussi l’exploit de l’emmener au centre commercial, où elles avaient encore bien échangé. Malheureusement, un problème de dortoir de Lauryn avait écourté leur sortie. Ainsi, Lauryn avait également rencontré Lyam ? Que la jeune femme aille au Maid Coffee ne la surprenait pas, connaissant son amour des pâtisseries, mais comment elle et Lyam en étaient-ils venus à discuter ? Lauryn ne pouvait pas faire partie du groupe de jeunes femmes qui l’accompagnaient, c’était impossible.

- Lauryn ? Oui, bien sûr, c’est une amie. Tu as été lui parler ? La connaissant, elle devait être tranquille à sa table et toi entouré de filles.

Selene ne cachait pas son étonnement. Il lui paraissait vraiment étrange que Lyam abandonne sa basse-cour pour aller tourner autour de Lauryn. D’ailleurs, elle n’était pas sûre que ce fut une très bonne chose pour Lauryn, connaissant la désinvolture dont Lyam faisait preuve avec les femmes. Qu’il soit en compagnie de filles aussi superficielles en était la preuve. L’idée qu’il puisse jouer avec elle comme il le faisait avec d’autres l’inquiétait.

- Comment en êtes-vous parvenus à discuter ? continua-t-elle. Elle est super timide !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lyam Vesper
Monstre... de charisme ?Monstre... de charisme ?
XP & RANG : 210 • Amateur
Réputation : 20
Je suis lié.e à : Lauryn Campbell
Appréciation : 18
Parchemins usagés : 33
Présence : Présent.e
Avatar : Yuuya Kizami
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Juin - 18:17
BLUE Selene & VESPER Lyam
fausse vérité
Lyam ne savait pas encore quoi penser de sa rencontre avec Lauryn. Clairement, elle ne faisait pas parti des gens avec qui il avait l’habitude de traîner. Elle faisait même plus parti de ces gens plantes vertes qu’on ne remarquait pas vraiment. Ces gens qui étaient plutôt banals au point de devenir des éléments du décors. Mais Lyam l’avait tout de même remarquer. Pourquoi ? Comment ? Il n’en savait toujours rien. Cela était venu d’un coup et d’une façon absolument non justifiée. Et cela l’intriguait. Énormément.

Cependant, il ne se voyait pas en parler avec Selene. Il l’appréciait mais pas à ce point là. Il préférait plutôt chercher la cause en passant plus de temps avec Lauryn. Ou chercher par soi-même. Après tout, on était jamais mieux servi que par soi-même.

Cela dit, il ne pouvait pas non plus faire comme s’il était allé voir Lauryn juste parce qu’il s’ennuyait avec les autres greluches. S’il disait ça, il prenait le risque que Selene complique sa relation avec Lauryn. Lyam était conscient de sa réputation, celle de changer de copine comme on change de chemise, donc il ne pouvait pas simplement dire à Selene que parler avec Lauryn était juste un passe-temps. Elle pouvait finir par dire à Lauryn de se méfier de Lyam, ce qui ne l’arrangerait clairement pas.

Par conséquent, il devait altérer légèrement la réalité. Histoire que ça colle également au point de vue de Lauryn si jamais Selene allait enquêter là-dessus auprès d’elle.

- Oh. Comment tu sais cela ? Demanda-t-il en faisant référence à ce qu'elle avait dit sur le fait d'être entouré de filles.

Il la regarda et haussa d’un sourcil.

- Étais-tu en train de nous espionner ?

Il haussa des épaules par la suite, n’attendant pas vraiment de réponses.

- Et pour répondre à ta question, oui, je suis allé lui parler. Sur le coup, je l'avais confondu avec quelqu'un que je connaissais, puis j'ai fini par rester pour faire connaissance.

Puis, décidant de tourner la discussion sur un sujet qu'il maîtrisait plus, il rajouta :

- Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai appris qu'elle faisait partie de tes amis. À croire que mon petit monde ne se résume qu'à toi~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Selene Blue
Beauté froide et muscléeBeauté froide et musclée
XP & RANG : 80 - Apprenti
Réputation : 05
Je suis lié.e à : Florence Rainsworth
Louve solitaire
Appréciation : -3
Parchemins usagés : 50
Présence : Présent.e
Avatar : Lacie Baskerville
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Juin - 21:06
Travail en bonne compagnieDisparition
Blue
Selene
Vesper
Lyam
La réponse faussement méfiante de Lyam ne fit pas sourire Selene. Tout d’abord, parce que les rumeurs qui couraient sur lui étaient connues de tous et bien fondées. Ensuite, parce qu’elle le suspecta un instant de détourner la conversation. Et cela aurait induit que ses craintes étaient fondées. Qu’il était allé s’amuser avec Lauryn comme avec n’importe quelle autre fille. Et cela, vraiment, ne lui aurait pas plu.

Cependant, il enchaîna et résuma sa rencontre avec la brunette littéraire préférée de Selene. Cette explication lui parut un peu bancale : Lyam avait un sens de l’observation au-dessus de la moyenne. Lui, se tromper de personne ? Elle lui laissa cependant le bénéfice du doute, puisqu’après tout cela pouvait bien arriver à n’importe qui, et répondit :

- Hum. Je vois. Vous vous entendez bien ? C’est une fille vraiment gentille, j’espère que tu ne l’as pas trop… taquinée.

Malgré sa volonté de garder son sérieux, elle ne put néanmoins pas retenir un léger sourire à la réponse du jeune homme, dont l’aptitude à la répartie ne cesserait jamais de l’étonner. Ce genre de petites remarques, par chance, ne l’agaçait jamais : après tout, elles faisaient partie intégrante du personnage. Que serait Lyam sans son petit côté taquin ?

- A croire que mon petit monde est envahi par le tien, répliqua-t-elle d’un ton rieur. Tu n’en as pas marre d’empiéter sur mon espace vital ? Je vais porter plainte.

Elle lui adressa un léger clin d’œil avant de prendre une autre gorgée de thé, qui avait heureusement eu le temps de refroidir.

- Décidément, ajouta-t-elle, que de points communs. Je lui parlerai de toi la prochaine fois que je la vois, si tu veux. Mais ne joue pas avec son petit cœur.

Elle avait lancé la dernière phrase avec un ton désinvolte qui la fit presque passer inaperçue, bien qu’elle fût lourde de sens. Mais elle savait que Lyam comprendrait parfaitement son propos. Et elle espérait qu’il en tienne compte. Mais changeait-on un Don Juan ? Non, d’après Molière, le cas était incurable. Elle jeta un coup d’œil à sa montre, finissant son thé.

- Il se fait tard, dis donc. Le temps a passé vite.


Elle allait ajouter quelque chose lorsqu’elle entendit des pas dans le couloir. Pas qui semblèrent s’arrêter très prêt de la porte. Les sens aux aguets, elle se leva, posa sa tasse sur le bureau et réunit ses affaires. Mieux valait qu’on ne la voie pas aussi tard dans la chambre de Lyam, songeait-elle en refermant son sac. Elle murmura :

- Je ferai mieux de partir…

- Lyam ? fit une voix masculine étouffée par le bois de la porte. On aurait besoin de toi pour un truc en bas, je peux entrer ?

Selene ne pouvait pas sortir par la porte. Elle fixa cette dernière, puis Lyam. Puis la fenêtre derrière lui. Ils étaient au deuxième étage. Son sac ne contenait rien de fragile. Elle ne risquait rien, au contraire : cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas usé de ses capacités, et cela la démangeait.

- A la revoyure, My Lord, conclut-elle à voix basse.

Elle sauta d’un pas léger au-dessus du lit, ouvrit silencieusement la fenêtre, lança son sac et sauta. Tout se joua en quelques fractions de secondes.

Elle récupéra son sac, puis s’éloigna rapidement en regardant autour d’elle. Elle savait que la fenêtre donnait sur une ruelle peu fréquentée, et comme elle l’avait espéré, personne ne l’aperçut. Elle ne vit pas non plus Lyam à sa fenêtre et bifurqua bien vite dans une autre rue avant qu’il ne s’y précipite. Tout s’était joué en quelques fractions de secondes. Elle esquissa un sourire en imaginant la tête du jeune homme à l’heure actuelle et rentra chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Villages
 :: Le Village des Aigles
-
Sauter vers: