AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Personnages
 :: Présentations :: Présentations archivées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Big Bad Volf (Terminé)

avatar
Aiji Yuugure
Charmeur involontaireCharmeur involontaire
XP & RANG : 00
Réputation : 10
Je suis lié.e à : Ada S. Ragnvald
Appréciation : 5
Parchemins usagés : 16
Présence : Présent.e
Avatar : Gouenji Shuuya, Inazuma Eleven
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Nov - 6:00
VOLF Alekseï
"Vous ne me retiendrez pas ici. Je trouverai un moyen de partir!"
VOLF
Alekseï
18 ans
Pas concerné
Tchèque
Elève
Classe C
STAPS
Physique
Tu t'appelles Alekseï Volf, et tu devais aller à l'académie militaire de Prague.

Tu mesures un mètre quatre-vingts un, et tu pèses 69 kilogrammes. Sous ta tenue usuelle, tu caches une carrure assez surprenante: pas musclée jusqu'à en vomir, mais bien assez pour affirmer que tu pratiques assez d'activité physique. Tes yeux bleus clair semblent se détourer d'un visage qui semble ne s'être détendu que très peu de fois. Tes cheveux ont une étonnante forme, donnant l'impression qu'une bourrasque est passée dans ta chambre, et bien que tu coupes souvent ras, comme le ferait les soldats, il semblerait qu'en quelques nuits, ton travail soit ruiné, donc tu laisses sa coiffure faire des siennes, bien à son regret.

Quand il s'agit des vétements, tu aimerais porter le même uniforme que portait ton père, mais tes épaules ne sont clairement pas au niveau. Donc, tu t'es résigné à porter un uniforme scolaire mélangeant le gris et le noir, avec un trait de bleu fluorescent. En-dessous de ta chemise, tu as toujours la plaque militaire de ton père,
auquel tu as lié la pierre qui t'as été donnée, car tu veux quitter l'académie, mais pas dans un brancard. Dans ta poche, tu gardes un petit porte-bonheur... Enfin, ce que tu considères comme ton porte-bonheur: un loup taillé dans le métal, serti d'un morceau de quartz. Tu y croirais dur comme fer, s'il t'avait permis de réussir tes examens avec plus d'aisance, mais tu le gardes quand même, dans un brin de superstition que tu n'admets pas.

Ton péché mignon, au niveau du physique, reste néanmoins le port de pendentifs variés pour accompagner la plaque de ton père. Un jour, tu portes une petite épée autour du cou, un autre jour, tu portes la croix des croisés. Personne ne sait ça, cependant, car ils restent aussi sous ton chemisier, en contact avec les muscles de ton torse. Et heureusement, car tu as un peu honte de débourser ton argent de poche sur ce que ta mère appelle des "babioles"...
Psychologie
Tu t'appelles Alekseï Volf, et tu n'es pas à ta place dans cette académie

Tu n'as pas le niveau intellectuel des gens, et cela impacte fortement ta personne. Tu te vois comme inférieur aux autres, à cause de cela, et les années qui sont passées n'ont rien arrangés à cet aspect de ton psyché. "Moyen", "Peut mieux faire",
"Doit travailler plus", ce sont les commentaires qui ont minés ton existence depuis que tu sais compter deux par deux et lacer tes chaussures. La seule matière où tu as eu le privilège d'avoir des commentaires beaucoup plus appréciables est l'éducation physique et sportive. Mais cette excellence n'a pas eu l'opportunité de beaucoup t'aider avec ton moral.

Cela a déclenché chez toi une nature défensive et un caractère explosif, intensifiés avec la mauvaise nouvelle de ton arrivée à l'Académie Ethiareal. Tu évites la compagnie des autres, car tu as la sensation que tu ne devrais pas être avec eux, vu tes capacités intellectuelles plus que mitigées. Et quand on t'approche, tu adoptes une attitude qui passerait presque pour hostile, avec un ton de voix sec et un regard de chat en colère. Par contre, quand enfin tu es seul, tu te détends un peu, et en profite pour courir, sauter, bref, faire du sport, pour te vider la tête.

Cependant, comme un soldat, tu as un certain sens de l'honneur: tu aides les autres, surtout parce que ce serait ce que ton père ferait. Ce code d'honneur va aussi loin que refuser d'utiliser tes pouvoirs, autant par rapport à ton ressentiment face à l'académie que par le fait que ça n'est pas une façon honorifique. Si tu savais ce que c'était, tu aurais peut-être comparé ça au bushido japonais. Tu as aussi, au fond de ton coeur, un soupçon de générosité qui reste en général en retrait par rapport à ta personnalité défensive, qui ressort beaucoup plus plus. En plus, tu dois te méfier de ta franchise. Elle est trop souvent trop ouvertement franche pour le bien de tous.

En cours, au vu de tes capacités, tu es un élève qui essaie d'être le plus attentif possible, mais tu es quand même le genre d'élève à régulièrement tourner ta tête vers l'extérieur, bien au regret de tes enseignants. Néanmoins, ils n'ont pas à se plaindre de ton comportement. Tu peux lutter contre le sommeil, ou soupirer de malaise, mais jamais tu ne ferait du chahut. En dehors des cours, tu passes la majeure partie de ton temps à travailler ton physique, et le reste de ta soirée est passée devant tes livres, malgré le fait que tu comprend toujours moyennement. Tu pâtis cependant peu du manque de sommeil, te réveillant toujours au petit matin pour aller en cours. En plus, à cette heure-là, il n'y a pas de chahut pour éviter les pièges, alors tu peux y aller l'esprit tranquille.

Un étrange intérêt que tu as est la cuisine. Tu as considèré que tu as des chances de devenir cuisinier de ta division, et tu as alors décidé d'apprendre à cuisiner. Dans ce domaine, tu es plus assidu, mais tu restes un peu dissipé. Néanmoins, c'est dans ce domaine que tu sors deux parties de ton psyché qui sortent peu: ton coté frustré, quand tu dois couper un légume un peu plus réticent, ou quand la sauce manque de sel, mais de l'autre, un coté généreux et amical, quand tu sers un énorme plat de fondue, ou quand tu soigne la décoration d'une patisserie. Certains de tes camarades disaient même que tu pourrais être un très bon commis de cuisine, mais tu es resté concentré sur ton souhait de carrière, donc tu n'as pas vraiment écouté...

Un dernier truc que tu aimerais préciser: ta colère contre l'Académie. Elle ne devait pas être assez claire. Cette académie t'a volé ton rêve, pour faire plaisir à ta mère, qui rêvait de te voir à un autre lieu que celui qui lui a pris son mari, feu ton père...
Cette académie t'a placé avec des élèves qui te surpassent dans presque tous les domaines, si ce n'est le sport, encore. Cet établissement qui t'a placé dans une position précaire quant à ton futur, te forçant à t'orienter vers une filière où ton savoir est plus que limité. Tu en veux avec tout ton coeur, de cette école d'élite qui t'a tiré de ton statut de base, statut où tu avait le confort d'être à ton niveau, même si tu étais alors considéré comme un citoyen médiocre à l'école. Cette école t'a amené dans un monde qui n'est pas le tien. Et tu vas revenir dans ton monde. Tu en es convaincu.
Histoire
Tu es Alekseï Volf, et tu es un élève presque banal...

Médaille du mérite, médaille d'honneur pour la paix en Yougoslavie... L'uniforme de ton père n'a pas perdu une médaille. Et pendant que tu refermes la valise avec, à l'intérieur, autant de nécessités que de souvenirs que tu penses plus nécessaires encore, tu reflètes sur ta vie...

Tu es né à la maternité de Prague, en République Tchèque. Ta mère était femme au foyer, et a dû se reconvertir en femme de ménage dans les quartiers riches de la capitale. Ton père était soldat, participant à de nombreuses opérations avec un casque bleu. Il avait été un acteur des conflits en Yougoslavie, en Irak, ou encore en Afghanistan... Il est mort à Kabul, sous le feu des talibans. Ta mère était en larmes
pendant que toi, tu jouais avec tes petits soldats de plomb, inconscient encore de ce qui s'est passé à ton père. Cette nuit-là, tu as pleuré toutes les larmes de ton corps. Le lendemain, tu n'es pas allé à l'école. Tu n'es pas allé à l'école pendant deux semaines. Mais ça ne t'embêtai pas. Tu n'aimais pas la prof... "Trop moyen", qu'elle disait...

Tu étais très moyen à l'école. Ce n'était pas faute d'essayer. Tu passais tes soirées devant tes livres, à tenter de décrypter ce qui apparaissait comme un langage extraterrestre. Le seul domaine où tu impressionnais, c'était le sport, où là, tu atteignais les sommets. Certes, à la sueur de ton front, mais tu obtenais des 18 des 19, voire des 20. C'est le seul domaine où tu pouvais te permettre de jouer avec les autres, car ces autres avait besoin de ton aide. Mais en cours, c'était un peu plus chacun pour soi. Et vu que tu te sentais trop moyen pour eux, tu n'as pas cherché à t'approcher d'eux, sûrement une erreur de ta part. Tu te trouvais trop faible par rapport à tous ceux qui étaient autour de toi, et lentement tu formas une coquille autour de toi, et la seule chance de cmmuniquer avec toi était que ça soit toi qui fasse le premier pas. Ce qui n'était pratiquement jamais le cas. Tu as passé ta vie au coin d'une cour, à chercher ta place...

Puis, un jour, tu as regardé l'uniforme de ton père, à nouveau. Il avait pris un peu la poussière, mais il était gardé le plus propre possible par ta mère, quand elle rentrait tard le soir, exténuée par son travail. Tu le regardais pendant plusieurs minutes, à scruter tout ce qui pouvait être scruté. Les diverses médailles, les coutures, traces de plomb, et surtout, la plaque militaire qui pendait du cintre. Tu pris la médaille entre tes mains, passa tes doigts sur l'acier, et ce fut alors une révélation: tu es trop moyen dans tous les domaines, sauf en sport. Tu peux as faire beaucoup en étant trop moyen en général. Alors, tu deviendrais soldat. Tu servirais ton pays, voire d'autres pays, tu aideras du monde, tu lutteras contre les criminels de guerre, et enfin, tu serviras à quelque chose. Ta mère a pleuré toute la nuit.

Le lendemain, tu étais... différent. Pas tant à l'école qu'à l'extarieur, plutôt. Tu étudiais toujours, juste parce que tu devais essayer, au moins. Mais tu passais plus de temps à l'extérieur, à courir, en commençant avec un sac à dos rempli de dix kilogrammes d'objets divers. Ou aors à ramper dans la boue, monter des barrières, ou à faire des abdominaux, le plus souvent à la verticale, tête en bas. Tu n'as pas changé à l'école, Tu restais l'élève autant soit peu motivé, mais un peu dissipé qui faisait soupirer les professeurs. Mais pour toi, le changement était bénéfique. Le week-end, tu faisais la cuisine. C'était modeste, et des fois, ta mère ne cachait pas son envie de recracher tes plats, mais tu disais que tu commençais.

Tu as obtenu ton baccalauréat, avec une moyenne de 11 et quelques. Tu t'y attendais, tu étais moyen, des fois médiocre. Mais ce n'était pas ça qui te préoccupait. Tu attendais devant la boîte aux lettres. Et puis, un jour, tu as reçu deux lettres. L'une d'une académie dont tu as juste entendu vaguement parler, mais tu t'en foutais royalement. l'autre concernait l'avadémie militaire de Prague. Tu avais été accepté. Tu sautais de joie. Enfin, tu allais devenir ce que tu voulais devenir! Mais ta joie fut de bien courte durée. Ta mère était en larmes. Mais elle pleurait de joie, en te tendant l'autre lettre. L'Académie Ethiareal. Tu voulais la jeter, en notant qu'elle disait que tu y étais convié pour des raisons qui te dépassent. Mais ta mère a enfin brisé le silence, et révéla qu'elle refuse que tu ailles à l'académie militaire... Du moins, pas tant qu'une académie telle qu'Ethiareal te conviait. Elle croyait dur comme fer aux bénéfices qu'ils allaient t'apporter. Tu ne voulais pas, mais ta mère est un point faible, et tu ne pouvais pas lui refuser quoi que ce soit, surtout avec toutes les larmes de son corps qui ont décidés de s'enfuir. Tu fit une mine de dépit, et tu acceptas sa demande.

L'avion décolle dans quelques heures. Ton taxi est en bas, et ta mère t'appelle, la voix remplie de bonheur. Tu serres encore la plaque de ton père, et tu te pomis, devant la glace, que tu deviendrais soldat, et que tu ferais honneur à ton père. Tu sentais son bras se poser sur ton épaule, alors que tu quittais le domicile familial, la mine déconfite. Tu disais au revoir à Prague, alors que tu observais le cursus que tu as dû choisir par défaut: STAPS. Le sport... Tu allais être servi.

********************************************************************

Cela fait deux mois que tu es arrivé à l'Académie. Elle te mettais en colère. Tout en elle respirait quelque chose d'anormal. Les pièges, les attitudes de certaines personnes, et surtout cette soirée où tu n'as que des souvenirs flous. Tu te levais au son de clairons. Le soleil pointait le bout de son nez, et tu commençais ta journée avec une session d'abdominaux. Tu n'avais pas fait connaissance avec tes camarades, tu préférais l'isolation qu'offraient ta chambre et le terrain de sport. Après le sport, tu mettais ta tenue, en mettant en premier la plaque militaire de ton père, comme à ton habitude. Tu te tournas vers l'uniforme de ton père, accroché au mur...

Depuis quand il avait eu cette médaille? La médaille... d'honneur pour la paix en Yougoslavie?
Irl
♦️ Age : 19
♦️ Ton niveau rp : ... Niveau "facepalm à la relecture"?
♦️ Es-tu un dc ? si oui, de qui ? : NEIN! *Insérer clip de Hitler*
♦️ Comment nous as-tu trouvé ? *Pointe Miki* Je suis là pour elle ^^'
♦️ Un mot ? Cool
♦️ Avatar :
Yoshichika Tsurugi [Luck and Logis] - Alekseï Volf

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kathy A. Pond
Petit chaton inoffensifPetit chaton inoffensif
XP & RANG : 410 Compétent
Réputation : 00
Je suis lié.e à : Leana Lao
Parchemins usagés : 173
Présence : Présent.e
Avatar : Luculia
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Nov - 14:45
Coucou! J'ai l'honneur de t'annoncer que tu es maintenant validé! Tu commences avec 0 en Réputation et 0 en appréciation

KatheAcceptation Auteur : secretariat@ethiareal.com 27 juin 2017
Bravo pour ta superbe fiche, te voilà maintenant validé, prêt à rejoindre l'académie d'Ethiareal ! Mais avant ceci, nous avons besoin que tu nous indiques quel est ton pouvoir, ici (fiche de pouvoir) (Attention, c'est un secret, il ne faut le dire à personne !). Si tu veux te lier d'amitié avec d'autres joueurs ou avoir un pire ennemi, c'est là (Fiche de relation) qu'il faut aller. Tu pourras trouver des partenaires de RP sur cette page (demande de RP) et enfin, pour toutes les autres demandes telles que les demandes de logement, c'est ici (demandes diverses) que ça se passe. Bienvenue sur le forum, en espérant que tu t'amuses avec nous !
©️ Batty pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Ethiareal :: Personnages
 :: Présentations :: Présentations archivées
-
Sauter vers: